lundi, mai 20

Espace

La tête dans les nuages, et les pieds au sol pour observer les satellites

QO-100
Espace

QO-100

Cet article est une première approche de l’émission et de la réception appliquée au transpondeur du satellite Qatar Oscar 100. Certainement dans le futur d’autres articles plus complets et plus démonstratifs suivront. Sans plus tarder, entrons dans le vif du sujet… QO-100 est un satellite géostationnaire, c’est-à-dire qu’il tourne en phase avec la terre afin de rester fixe dans le ciel (le même cas des satellites TV ou des satellites téléphoniques pour lignes « fixes » qui remplacent les câbles sous-marins intercontinentaux par exemple). Pour respecter cette propriété, un satellite géostationnaire se situe forcément dans le plan de l’équateur. Son taux de rotation — sa vitesse angulaire de rotation — est égal à celui de la Terre, soit environ 15°/heure. Il se trouve à 35 786 k...
NOAA les satellites météo
Espace

NOAA les satellites météo

Aujourd’hui nous allons faire quelque chose qui n’est pas lié aux radioamateurs proprement dits, mais cette activité vous donnera peut-être une meilleure compréhension des fréquences radio. Ce sera aussi une introduction aux satellites radioamateurs ou dans le domaine public par exemple les satellites météo. Je vais vous présenter aujourd’hui un projet peu coûteux et facilement réalisable. Pour recevoir les satellites NOAA tout ce dont nous avons besoin, c’est d’un récepteur SDR, d’une antenne, d’un ordinateur et de quelques programmes. J’ai le récepteur RSP1A chez moi. J’aime ce récepteur parce qu’il est simple d’utilisation, mais pour cette expérience vous pouvez utiliser aussi une clé RTL-SDR qui est meilleur marché pour débuter. Le but de la manœuvre est de prendre la tonalité aud...
Premiers signaux du Phoenix D-Star
Espace

Premiers signaux du Phoenix D-Star

Le D-Star One est un CubeSat 3U équipé de quatre modules radio identiques dotés de capacités D-Star, tous fonctionnent en mode semi-duplex. Deux modules sont utilisés pour la télémesure et les télécoms et fonctionnent sur des fréquences identiques. La télémétrie peut être reçue sur 435,7 MHz. Les deux modules reçoivent et répondent. Pour éviter la perte d’information, ils répondent l’un après l’autre. Ainsi, chaque trame de télémétrie est répétée deux fois. Les deux modules ont une balise de message vocal D-Star, mais elle n’est activée que pour un module pendant le LEOP (phase de lancement et d’orbite précoce). La balise est répétée une fois par minute. Les deux autres modules sont dédiés à la communauté des radioamateurs. Les deux modules ont les mêmes fréquences, donc l...
Éruptions solaire et perturbations radioélectriques
Espace

Éruptions solaire et perturbations radioélectriques

En même temps que les ouragans IRMA, JOSE et KATIA, 5 éruptions solaires de grandes ampleurs se sont produits presque d’affilé : une première le 4 septembre et les autres les 6, 8 et 10 septembre. La force de ce phénomène a été 10 fois plus forte que ce à quoi on s’attendait. L’Observatoire des phénomènes solaires de la NASA, ainsi que l’Institut de physique Lebedev auprès de l’Académie des sciences de Russie, a constaté l’ampleur de ces événements. Heureusement ces éruptions solaires qui ont envoyé des rayonnements nocifs, ne peuvent pas traverser l’atmosphère de la Terre pour affecter physiquement les humains sur le sol ; cependant, lorsqu’ils sont suffisamment intenses, ils peuvent perturber l’atmosphère dans la couche où se déplacent le satellite GPS et les...
L’eclipse solaire du 21 août
Espace

L’eclipse solaire du 21 août

Le 21 août 2017, une éclipse solaire totale traversera les États-Unis de l’Oregon à la Caroline du Sud en un peu plus de 90 minutes. Elle sera l’une des plus marquantes traversant le continent depuis 100 ans. Son ombre entraînera également des changements de l’ionosphère qui affectera la propagation des ondes radio. La contribution des Radioamateurs sera demandée lors de ce phénomène. Voici un article écrit par Nathaniel W2NAF. En observant la carte de la figure 1, bien que les effets ionosphériques des éclipses solaires aient été étudiés depuis plus de 50 ans, de nombreuses questions sans réponse subsistent. Certains incluent, quelle partie de l’ionosphère est affectée par l’éclipse solaire, pour combien de temps et pourquoi est-ce le cas ?  Le site ...
Stratégie  de  projets  nanosatellites et CubeSats à  l’ULG
Espace

Stratégie de projets nanosatellites et CubeSats à l’ULG

En cette année du Bicentenaire de l'Université de Liège, le 17 septembre 2017 marquera le 10ème anniversaire du début des activités nanosatellites de type CubeSats à l'ULg, à l'initiative du Pr Jacques Verly du Département d'Electricité, Electronique et Informatique (Institut Montefiore) de la Faculté des Sciences Appliquées Le concept de CubeSat et son standard ont été proposés à la fin des années 1990 par le Pr Bob Twiggs à l'Université de Stanford en Californie. Le CubeSats de base consiste en un nanosatellite de 1 litre (un cube de 10 cm de côté) pesant environ 1 kg et développant une puissance d'environ 1 watt. Le premier lancement de CubeSats au monde fut réalisé le 30 Juin 2003. Le démarrage des activités CubeSats à l'ULg se situe donc 8 ans après l'annonce du concept et 4 ans ap...
Le soleil nous joue des tours !
Espace

Le soleil nous joue des tours !

Suite à la faible activité du soleil nous risquerions de vivre une ère glaciaire comme au 17 éme siècle ayant comme impact sur la radio que nous aurions difficile de faire des QSO au-delà de 10MHz et ce pendant 60-70 ans ! (article paru le 12 janvier 2015 mais réactualisé) Ce serait un nouvel « Effet de Maunder ». Mais la différence c’est qu’au 17e siècle la radio n’existait pas !. En temps normal, dans un cycle solaire classique, on peut dénombrer plusieurs centaines de taches solaires à son maximum. L’impact du peu de taches solaires s’est déjà réalisé par le passé par des périodes dénommées Dalton (1800-1830) ou Maunder (1600-1750). Ce sont des périodes météorologiques « froides » sur Terre appelées petit âge glaciaire, où le climat terrestre était assez froid, du moins en Eu...
À la découverte de la T.E.P.
Espace

À la découverte de la T.E.P.

Je vous propose un complément d’information sur la propagation T.E.P. (Trans Equatorial Propagation), qui est la propagation des ondes durant les périodes de fortes activités solaires, aux périodes d’équinoxe. On distingue en général, deux types de propagations T.E.P., la fondamentale et la Trans-Equatoriale Associée. Découverte : Des opérateurs, tant militaires que radioamateurs, ont découvert qu’il était possible de communiquer dans la bande VHF (50 MHz) sur des distances intercontinentales pendant les périodes d’intenses activités des tâches solaires. Les premières communications ont eu lieu en 1957-1958, pendant des périodes d’intensité solaire du cycle #19. Puis pendant des pics de taches solaires en 1970 du cycle #20 et en 1977 du cycle #21. Elles ont permis d’élargir ...
Va-t-on vers un nouveau minimum de Maunder ?
Espace

Va-t-on vers un nouveau minimum de Maunder ?

La NASA nous offre une prédiction du cycle 25. Si on se fie à ses prédictions, il ne nous restera plus qu'à remballer nos transceivers dans leurs cartons... Et aller à la pèche avec nos antennes ! En astronomie, le Minimum de Maunder correspond à une époque, approximativement située entre 1645 et 1715, durant laquelle le nombre de taches solaires (et son activité de surface) était significativement plus faible qu'aujourd'hui. Le télescope de 28 pouces (environ 71 cm) de E Walter Maunder et son assistant William Bower. Photographie de David Edney, c.1895. Reproduction avec la permission du Greenwich Heritage Centre (*) Edward Walter Maunder (1851-1928), se basant sur les recherches de F.W.G. Spörer, donna son nom à ce phénomène appelé « minimum de Maunder ». En effet cette époque ent...
Projet GLASS
Espace

Projet GLASS

La station spatiale ISS a une nouvelle mission dans le cadre du projet GLASS, celle de démontrer comment les données recueillies auprès de la majorité des navires commerciaux dans le monde grâce à la technologie spatiale, peuvent améliorer la vie sur terre Aujourd'hui, le positionnement et les informations d'un navire sont contrôlés à l'aide du système d'identification automatique (AIS). Chaque navire commercial, est doté d'un transmetteur prévu par la loi qui donne ses cordonnées et diverses informations. Les données peuvent être tracées automatiquement sur une carte ou un radar numérique. La réception de ces signaux AIS ( Automatic Identification System ) ou SIA (Système d'identification automatique) sur la fréquence de 162 Mhz, est généralement limité à un rayon de 30 à 60 miles naut...