vendredi, mai 24

Comment devenir Radioamateur ?

Le nombre total de radioamateurs licenciés dans le monde est proche de trois millions, avec une population très inégale selon les pays (voir la liste remise à jour en dessous). Environ 15 % des radioamateurs sont des femmes (« YL », pour Young Lady).
La radio est une invention qui a révolutionné la communication dans le monde entier. Depuis ses débuts, elle a été utilisée dans de nombreux domaines, de la communication militaire à la diffusion publique de musique et de nouvelles. Mais la radio ne se limite pas à ces utilisations populaires.
Pour les passionnés de communication sans fil, la pratique du radioamateur est une activité passionnante et enrichissante. En effet, être un radioamateur vous permet d’explorer les limites de la communication à distance et d’acquérir des compétences techniques précieuses. Dans cet article, nous allons vous donner les raisons pour lesquelles vous devriez envisager de devenir un radioamateur, ainsi que les étapes à suivre pour obtenir votre licence.

L’histoire de la Radio

La radio est née à la fin du 19ᵉ siècle avec les travaux de plusieurs scientifiques et inventeurs, dont Nikola Tesla et Guglielmo Marconi. Ces pionniers ont découvert comment transmettre des signaux sans fil à travers l’espace, ouvrant ainsi la voie à une toute nouvelle forme de communication.

Au début du 20ᵉ siècle, la radio était utilisée pour la communication militaire et maritime. En 1912, la célèbre catastrophe du Titanic a été un événement clé dans l’histoire de la radio. Lorsque le navire a coulé, les radios à bord ont été utilisées pour appeler à l’aide, sauvant ainsi la vie de nombreux passagers.
Dans les années 1920, la radio est devenue un moyen populaire de divertissement et de diffusion d’informations. Les émissions de radio étaient diffusées dans les foyers du monde entier, permettant à des millions de personnes d’écouter de la musique, des nouvelles et des histoires.

Au fil du temps, les amateurs de radio ont commencé à explorer les limites de la communication sans fil. Ces personnes ont construit leurs propres équipements et ont commencé à communiquer à des distances de plus en plus grandes. En 1927, la première liaison radio transatlantique a été établie entre les États-Unis et l’Angleterre. Cette réalisation a montré le potentiel de la radio pour la communication à longue distance.
Les radioamateurs ont également joué un rôle important dans le développement de la technologie de la radio. En explorant les limites de la communication sans fil, ils ont découvert de nouvelles façons de transmettre des signaux et ont contribué à l’amélioration de la qualité de la transmission.
Aujourd’hui, la radio est plus avancée que jamais, avec des émissions en haute définition, la radio sur Internet et des radios satellites. Cependant, les radioamateurs continuent de jouer un rôle important dans l’exploration et l’innovation de la communication sans fil.

Pourquoi devenir un radioamateur ?

Devenir un radioamateur peut apporter de nombreux avantages, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel. Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez envisager de devenir un radioamateur :

– Développer des compétences techniques : Les radioamateurs apprennent à construire et à utiliser leur propre équipement radio, ce qui leur permet de développer des compétences techniques précieuses en électronique et en informatique. Ces compétences peuvent être utiles dans de nombreuses carrières, y compris l’ingénierie, les technologies de l’information et les communications.
– Explorer les limites de la communication sans fil : Les radioamateurs sont passionnés par la communication sans fil et cherchent toujours à explorer les limites de cette technologie. En tant que radioamateur, vous pouvez communiquer avec des personnes à travers le monde, expérimenter de nouvelles fréquences radio et participer à des concours radioamateurs.
– Participer à des réseaux de communication d’urgence : Les radioamateurs sont souvent appelés à fournir des communications d’urgence en cas de catastrophe naturelle ou d’autres situations d’urgence. En tant que radioamateur, vous pouvez contribuer à aider votre communauté en fournissant des communications vitales lorsque les réseaux de communication traditionnels sont perturbés.
– Rencontrer de nouvelles personnes : Les radioamateurs sont une communauté mondiale de personnes partageant les mêmes idées, ce qui signifie que vous pouvez rencontrer des personnes du monde entier qui partagent votre passion pour la radio. Les radioamateurs organisent souvent des événements et des réunions locales, offrant des occasions de socialiser et de rencontrer de nouvelles personnes.
– Élargir vos horizons culturels : En communiquant avec des personnes du monde entier, les radioamateurs ont l’occasion d’en apprendre davantage sur les différentes cultures et les modes de vie à travers le monde. Cette expérience peut être enrichissante et offrir une perspective unique sur le monde.

Comment devenir radioamateur ?

Pour devenir un radioamateur, vous devez passer un examen pour obtenir une licence de radioamateur. La licence est délivrée par l’autorité réglementaire de la radio de votre pays, qui réglemente également l’utilisation des fréquences radio.
Les examens pour obtenir une licence de radioamateur portent généralement sur les connaissances de base en électronique, les règles et les réglementations relatives aux fréquences radio, ainsi que sur les procédures d’exploitation de la radio. Les études pour préparer l’examen peuvent être effectuées en ligne ou dans des cours organisés par des clubs de radioamateurs locaux.

Une fois que vous avez obtenu votre licence, vous pouvez commencer à explorer la communication sans fil en utilisant votre propre équipement radio. Les radioamateurs peuvent acheter des équipements à un magasin de radioamateur ou les construire eux-mêmes. Il existe également des clubs de radioamateurs locaux qui organisent des activités et des événements pour les membres, tels que des concours radioamateurs, des soirées de réseautage et des activités de formation.
Il est important de noter que l’utilisation des fréquences radio est réglementée et que les radioamateurs doivent respecter les règles et les réglementations établies par leur gouvernement. Cela comprend l’utilisation des fréquences allouées aux radioamateurs, ainsi que les procédures d’exploitation de la radio.

En Belgique les télécommunications sont régulées par l’IBPT.

L’IBPT (Institut belge des Postes et des Télécommunications) est l’autorité de régulation des postes et des télécommunications en Belgique et a été établi par la loi du 21 mars 1991. Cet institut gère et contrôle, entre autres, l’application des lois aux radioamateurs. La législation concernant l’aspect télécommunication a été rédigée par les spécialistes de l’IBPT en collaboration avec les radioamateurs eux-mêmes.
La réglementation comporte plusieurs lois, Arrêtés royaux et Arrêtés ministériels. Il est évident que chaque radioamateur ne sait pas être un interlocuteur à l’IBPT. Comme d’une façon générale en politique, les radioamateurs se groupent en association. Cette association agira un peu comme un syndicat et défendra les intérêts de radioamateurs auprès des autorités. En Belgique l’UBA (l’Union Royale belge des Amateurs-émetteurs) représente presque la totalité des amateurs depuis plus d’un demi-siècle

L’UBA

L’UBA, l’Union Royale Belge des Amateurs-Émetteurs, est une association qui groupe des personnes ayant un intérêt en commun pour la technique et pour la radiocommunication. Les statuts de l’UBA le disent clairement : le radioamateurisme est un hobby essentiellement technique et non un hobby de communication. Le service amateur ne peut donc en aucun cas être confondu avec la C.B., Citizen Band qui est uniquement un hobby de communication dans lequel on utilise des installations de puissance très limitée permettant une communication radio de portée très limitée.
Si le radioamateurisme a réussi à garder ce statut de “service”, c’est grâce à ses contributions très importantes tant dans le domaine de la recherche et du développement technique que dans le domaine des services rendus à la communauté des hommes du monde entier.

On peut distinguer quatre entités principales qui régissent et influencent le fonctionnement de l’UBA.

  1. Les Services que l’association rend à ses membres et qui dépendent des buts de l’association.
  2. Les membres, surtout, à qui l’association veut rendre ses services.
  3. Les Cadres de l’UBA : tous les collaborateurs, au sens large du terme, qui consacrent une partie de leur temps à réaliser les buts de l’association, à rendre réels les services aux membres. Ils le font dans des délais et sur base de conventions clairement définies en matière des coûts.
  4. Les moyens, principalement les Fonds, qui sont disponibles pour pouvoir réaliser les services. Il s’agit des fonds grâce auxquels l’association peut se procurer les matériels nécessaires à rendre ces services et les fonds avec lesquels elle rembourse les frais encourus et prouvés

L’UBA, Association Nationale Belge, recrute ses membres dans toutes les régions du pays et cela sans aucune discrimination : l’UBA ne s’occupe ni de politique ni de questions idéologiques ou sociales.
Les membres de l’UBA sont des individus avec leurs attentes, leurs aspirations et leurs idées. Le but de l’association est de rendre service à ses membres. Selon leurs intérêts et leurs idées personnels, les attentes des membres relatives à ces services varieront. Cependant, l’UBA ne peut pas être un costume sur mesure pour chaque membre individuellement. Elle essaiera d’adopter une logique démocratique et d’organiser les différents services en tenant compte des opinions communes à une majorité de membres.

Notons qu’on retrouvera ces quatre éléments, parfois sous d’autres noms, dans chaque forme d’association. Ils seront les quatre fils conducteurs dans ce vade-mecum de notre association. L’UBA est une Association Sans But Lucratif.
Quoique certains services soient, par la loi, réservé aux membres, l’UBA rend service à TOUS les radioamateurs belges ainsi qu’aux radioamateurs étrangers qui résident ou habitent en Belgique
L’UBA, par ses initiatives aux niveaux national et international, tant européenne que mondiale, essaie de jouer un rôle actif dans la protection, la promotion et l’expansion du service amateur.
En promouvant l’autoformation n chez les membres et en stimulant l’intérêt des membres pour les différents aspects de la télécommunication par radio, l’UBA tente aussi de jouer un rôle éducatif.
Moyennant la connaissance et l’expérience acquises par ses membres, l’UBA veut aussi se mettre au service de toute la communauté des citoyens belges.

Les conditions d’obtention de la licence

Avec l’Arrêté Royal de 2018 on parle maintenant d’un certificat d’opérateur au lieu de la licence.
Le certificat d ‘opérateur est donc le document qui atteste la réussite d’un examen et qui donne droit à émettre depuis une station radioamateur en respectant les limites (puissances, fréquences, modes de transmissions) imposées par la classe du certificat d’opérateur.
Ce certificat indique aussi l’indicatif personnel de l’opérateur et est valable cinq ans. Il faut ainsi tous les 5 ans renouveler ce certificat (25 € indexé) pour une nouvelle période de 5 ans.
Séparément du certificat d’opérateur : si on veut détenir et faire fonctionner chez sois une station fixe, il faut alors en plus une « licence-station », payable annuellement. Sans cette « licence-station » il est interdit de détenir et de faire fonctionner une station chez sois, dans son véhicule ou en « portable ».
Par contre, vous pouvez opérer une station-club ou la station d’un autre radioamateur, disposant évidemment d’une « licence-station ».
Il existe maintenant 3 classes de certificats d’opérateurs :
1. Certificat « HAREC » donnant droit à tous les segments de fréquences autorisés et à toute la puissance. Ce certificat est aussi valable dans tous les pays reconnaissant les certificats CEPT TR 61/1. Les indicatifs alloués commencent par ON1,ON4,ON5,ON6,ON7,ON8,ON9.
2. Le certificat « novice » donnant droit à moins de segments de fréquences et moins de puissance.
Ce certificat est reconnu dans certains pays reconnaissant les certificats ECC REC 05(06). Les indicatifs alloués commencent par ON2.
3. La licence « de base » donne accès à six bandes HF avec 25W et deux bandes VHF/UHF avec 50W. Les indicatifs alloués commencent par ON3.

Index