Site Loader

Test du SDRplay avec SDRuno

Voici une expérience réalisée à l’aide d’un FT-2000D, pour avoir une meilleure réception SDR en utilisant un SDRPlay

Pour pouvoir accéder à une réception SDR avec autre chose qu’une clé RTL-SDR 2832 / 820T, j’ai utilisé cette fois-ci le SDRplay.
Pour rappel la clé RTL-SDR 2832 / 820T fonctionne bien.

Pour mon test, je souhaitais une réception SDR où il n’est pas nécessaire de reprendre un signal sur la 1ère IF d’un transceiver pour l’injecter dans une clé RTL-SDR. Quelque fois cela n’est pas possible si on utilise par exemple un DMU-2000 où il est impossible de retirer la position «H» du scope.

Pourquoi ce choix ?

Parce qu’à l’heure actuelle, peu de logiciels SDR offrent la possibilité d’indiquer la valeur de la 1ère sortie IF (1ère fréquence intermédiaire) dans leur programme.

À ce propos, je vous rappelle que pour connaitre la 1ère IF de votre émetteur, il suffit de regarder les caractéristiques dans votre manuel ou de faire une petite recherche sur Internet. Pour le FT-2000, elle se trouve sur 69,450 Mhz mais pour d’autres appareils les plus courants sur le marché, voici à titre d’information, un petit tableau reprenant les différentes IF de sortie.

En général, on utilise le programme HDSDR (en version 2.70 ou 2.75) parce qu’il est facile à configurer, pour faire fonctionner la clé RTL-SDR R820T, puisque cette clé ne reçoit pas nativement et directement les bandes HF en-dessous de 24 Mhz, ce qui est d’ailleurs un handicap.
Cependant, il faut reconnaître que c’est la solution la plus économique pour faire du SDR à moindre coût car le prix de la clé est env. 30 €.

À côté bien sûr, d’autres produits existent avec des caractéristiques différentes parfois beaucoup plus intéressantes.

Matériel pour le Test :

► Pour mes tests, j’ai choisi le SDR-Play (à 170 €) qui est un récepteur couvrant les bandes allant de 10Hz à 2 GHz. Les bandes jusqu’à 23cm sont également incluses dans ce petit récepteur large bande. Le SDRPlay RSP1 peut afficher jusqu’à 10 MHz de spectre radio à l’écran avec un échantillonnage en 12 bits (au lieu de 2 Mhz en 8 bits avec une clé RTL-SDR). Une alimentation via le câble USB, il fonctionne avec tous les types de logiciels SDR (HDSDR, SDR# et SDR) et avec bien d’autres avantages

PDF
Sdrplay datasheet r1p4 fr
sdrplay-sdruno-user-manual (239.25 Ko)


Figure 1 : La version testée est la RSP 1 mais la nouvelle RSP 2 est disponible aussi : Sdrplay.com

► Pour réaliser le montage, j’ai aussi trouvé ce qu’on appelle un « Antenna Splitter » où 1 même antenne peut être utilisée avec une isolation vers 2 récepteurs. Quelques fois utilisé pour coupler deux, trois ou quatre antennes sur un seul connecteur d’antenne en VHF-UHF.


Figure 3 : DIAMOND – Modèle SS500

Mon choix s’est porté sur un splitter de chez Diamond SS500 à 60 €. Il ne peut pas être utilisé pour l’émission, ce qui implique que l’antenne « côté émission » ne peut pas être connectée. Il a une impédance de 50 ohms, utilisé aux fréquences de 0,5 à 500 Mhz et l’isolation de 3 à 200MHz > 30dB.

► Mon émetteur pour les essais est un YAESU FT-2000D.

Quant à l’antenne d’émission, ce sera mon antenne habituelle. Elle sera connectée sur une entrée normale du FT-2000 (ANT A ou ANT B)

► Les logiciels choisis pour ces tests sont : SDR-Uno, SDR Console et SDR Sharp. Ce sont des programmes qui permettent plus de paramétrages que le programme habituel HDSDR, qui est plus limité.

En résumé le matériel dont vous avez besoin si vous entreprenez ce montage :

  • 1 SDRPlay
  • 1 splitter  SS500
  • 1 câble de Liaison avec 2 PL 259 mâles
  • 1 câble de liaison avec 1 PL 259 mâle et 1 SMA mâle
  • 1 câble de liaison avec 1 PL 259 mâle et 1 connecteur BNC
  • Le câble de liaison USB 2.0 (high speed) type B socket (je pense qu’il est livré avec ?)

Configuration de l’essai :


Figure 2 : le schéma d’implantation

Il faut bien avoir en tête que le SDRplay est un récepteur SDR qui doit pouvoir recevoir, de préférence, avec la même antenne que celle d’émission, sans pour autant l’endommager lorsque l’on passe en émission.

Comment passer à l’émission et recevoir via le SDR-Play avec l’FT-2000 ?


Figure 5 : Avec ce schéma nous comprenons très bien le cheminement du signal.

Le transceiver FT2000D est capable de recevoir sur une antenne de réception comme cela se fait avec une antenne BEVERAGE et de commuter sur l’ANT A ou ANT B automatiquement en isolant l’antenne de réception lors de l’émission.

Pour cela, il faut choisir ANT A ou ANT B et ensuite pousser sur RX.


Figure 4 : Boutons de commutation d’antenne TX et RTX

À l’écran de l’appareil à droite, on verra apparaitre 1 (ou 2) et RX dans la colonne de sélection d’antennes. Cela signifiera que l’antenne de réception est celle branchée à l’arrière du TX , comme le montre l’image.


Figure 6 : Le sélecteur d’antennes

Lorsque vous passerez en émission, le FT-2000 commutera automatiquement sur l’antenne choisie en isolant l’antenne RX pour éviter tous dommages.

Cependant, si vous ne voulez plus utiliser l’SDRPlay en réception, il suffit de repousser sur le bouton RX et vous utiliserez alors le récepteur interne au FT-2000 et non plus le SDRPlay et vice versa.

Essai avec le logiciels SDRuno :

Le logiciel SDRuno peut être téléchargé à l’adresse : Sdrplay.com. Il est livré avec un manuel complet et les bêta testeurs du SDRplay et du SDRuno ont également publiés gratuitement un mode d’emploi

Dans celui-ci, il apparaît que SDRuno est également compatible avec tout SDR prenant en charge des modules ExtIO, comme le RTL-SDR, bien que, comme indiqué dans les fonctionnalités, les résultats peuvent être faussés pour d’autres radios.


Image de la Démo de plusieurs «récepteurs virtuels» qui permettent simultanément la réception et la démodulation de différents types de signaux dans la même bande passante du récepteur.

Vidéos :

Mes conclusions :

Le logiciel SDRPlay est un excellent produit, bien conçu et fonctionnel. Il correspond bien au besoin de l’utilisateur. Je remercie les développeurs pour leurs excellents travail. Mes tests n’ont fait que traiter de l’interface utilisateur SDR-Uno. J’aurais besoin de plus de temps d’utilisation, mais je pense qu’il a un véritable potentiel et j’ai le sentiment qu’il mûrira et deviendra mon logiciel favori.

 par Paul Delmelle | ON6DP | Facebook

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

Post Author: Albert