Technique SDR 6bis (Interlude)3 min de lecture

Technique SDR 6bis (Interlude)3  min de lecture

Découverte de la réception SDR sous Raspberry Pi OS

Projet SDR

(Photo, une palombière dans les Landes)

 

En ces mois d’automne, avec une crise COVID qui semble s’estomper, de nombreuses associations croient en la reprise de leurs activités. Président de l’une d’entre elles, en région parisienne, j’ai délaissé ces temps-ci mes équipements SDR, pour organiser cette rentrée tant espérée.

Vous ne lirez donc pas de suite mon long article habituel. Mais… promis… ce sera pour bientôt !

Je vous propose par contre la première approche d’un projet qui me tient à cœur : la mise en œuvre d’une station 100 % autonome pour écoute et tracking radiosonde et aérien.

Pour moi, le terme 100 % autonome indique qu’il devrait pouvoir fonctionner loin de tout, perdu par exemple en pleine forêt landaise sur le haut d’une palombière lorsque celle-ci n’est pas utilisée par les chasseurs. Un seul impératif, le lieu de dépose devra bénéficier d’une couverture mobile 4 G.

Projet de mise en œuvre d’une station 100 % autonome pour écoute et tracking radiosonde et aérien

Première approche

Pour ce test, j’ai alimenté la carte Raspberry Pi avec une batterie initialement prévue pour les modèles précédents. J’ai donc utilisé un adaptateur USB de Type C (mâle) vers Micro USB (Femelle) : https://www.amazon.fr/gp/product/B08TTWTWZT (4 € la paire).

projet SDR
Première approche : ma Raspberry Pi 4 en mode autonome

Ma batterie, de la marque TeckNet, achetée en 2015, était donnée pour 9600 mA h. Elle a tenu moins d’une heure.

Vous aimeriez peut-être aussi  Le RX-888 MKII au QSJ de 170 euros

J’étais donc loin d’avoir ici une station 100 % autonome, d’où l’idée d’un projet de création d’un système plus sophistiqué pour l’écoute et le tracking radiosonde et aérien.

Le projet

Après quelques recherches sur Internet, je me suis orienté vers la configuration suivante :

projet SDR
Projet ambitieux de système autonome

Possédant la Raspberry Pi, les 2 clés SDR, le GPS et l’antenne 1 GHz, je dois maintenant trouver :

  • Un ensemble batterie et panneaux solaires. Je m’oriente vers celui décrit sur la page.

https://philippes.ddns.net/documentation/Raspberry_pi/50%20Raspberry%20alim%20solaire.pdf qui inclut les équipements suivants :

  • 2 panneaux solaires monocristalins : Offgridtec 20 watts — 12 volts,
  • 1 régulateur de charge solaire Anself 20 ampères 12V/24V LCD,
  • 1 batterie plomb AGM 12V-7Ah de chez NX,
  • 1 moniteur d’alimentation INA219 I2C,
  • Un détecteur de foudre. Optionnel, j’aimerais installer un capteur AS3935,

https://www.framboise314.fr/un-autre-detecteur-de-foudre-pour-le-raspberry-pi-qui-twitte-les-alertes/)

  • Une antenne 400 MHz,
  • Un hotspot mobile 4G à définir.

Des questions

Qui parmi vous a déjà réalisé un tel projet ?

Quel hotspot mobile 4G (économique), ou quelle autre option utiliser pour permettre en même temps la prise de main à distance et les échanges avec les serveurs collaboratifs ?

Certains lecteurs de cette revue seraient-ils prêts à me donner un coup de pouce en me faisant parvenir, s’ils les possèdent et ne les utilisent plus, certains des équipements listés ci-dessus et qui me manquent encore ?

CONTACTEZ-MOI à l’adresse : f80543@gmail.com

D’avance merci, et… à bientôt !

Vignette : montage  https://www.piqsels.com/fr et https://www.clipartmax.com/

par François F-80543 | F-80543

(Visité 112 fois, 1 : nombre de visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − trois =