Site Loader

Construire son HotSpot rien de plus facile

Qui n’a voulu passer du C4FM, au DMR, en passant par YSF tout en profitant du D-Star et en espérant faire du P25 ? Actuellement c’est de plus en plus facile à réaliser sans connaissance particulière en programmation, juste en sachant mettre les bonnes commandes aux bons endroits.

Voici donc comme promis la suite de l’article Mise à jour du FTM100DE, FT2D et FTM400D

J’ai ainsi réalisé mon HotSpot MMDVM très facilement et je pense déjà à l’améliorer peut-être que je vous en parlerai. Avant tout quel matériel avez-vous besoin ?

►Le matériel

Tout ce qui suit c’est ma configuration de départ, en fait tout tourne autour d’un Rapsberry Pi 3 model B  que je possédais déjà.

D’une carte MMDVM  et d’un écran Nextion , vous rajouterez aussi une carte 16G Micro SD si vous n’en avez pas. Enfin pour éviter toute soudure un  convertisseur TTL-USB
Bien entendu vous avez une alimentation Micro USB et un câble RJ45 Ethernet. Pour débuter c’est tout ce qu’il vous faudra. Je signale quand même qu’il existe des hotSpots complet qui comprennent un Raspberry Pi avec un OLED, une carte MMDVM et un boitier mais ce ne sera pas le but de cet article.

hot-spot-11

► Les Programmes

Ici de même c’est assez simple, il faut récupérer sur le site PI-STAR l’excellent programme élaboré par Andy (MW0MWZ).
Il faut aussi pour votre écran le programme  Nextion editor, celui ci vous permettra de modifier les champs d’affichage, et aussi générer le fichier final à copier dans l’afficheur Nextion.
Deux programmes utiles pour transférer votre fichier image Pi-Star sur la carte SD ( Win32 Disk Imager…)

► Le montage

Une fois que vous avez les éléments nécessaires à la création du HotSpot, ne vous inquiétez pas le processus est très simple.
Δ  Assurez-vous par exemple que vous avez éliminé toutes les charges statiques en touchant un objet métallique avant de toucher à un de vos composants.

Vous devez quand même souder le support d’antenne sur la carte MMDVM, cinq soudures ce n’est pas très compliqué. Ensuite vous enfichez cette carte sur votre Rapsberry Pi. Il y a deux connecteurs à broches noires sur la carte MMDVM et ceux-ci glissent sur le dessus du Raspi. Vous vissez l’antenne en prenant soin de ne pas trop appuyer sur la carte.
Vous connectez le convertisseur TTL-USB au Raspi et à l’écran en inversant les fils Tx et Rx.
Vous branchez l’alimentation et votre câble Ethernet.

Pour transférer le fichier image sur la carte micro SD, vous utiliserez le programme « win32 DiskImager ». Je vous propose un article très bien écrit à ce sujet, il bouscule des idées reçues,
     retrouvez le ici Écriture fichier sur carte SD/

Vous avez téléchargé la dernière version de Pi-Star sur le site. Décompressez-la, il restera 2 fichiers dont un fichier .img repérez où il se trouve.

Ouvrez le programme « win32 DiskImager ».

hot-spot-10

Vous allez chercher l’image du programme (dans le rectangle rouge) et vous l’installez sur la carte SD (la flèche). Quand cela est fait vous pouvez retirer la carte de votre ordinateur.

Insérez maintenant la carte Micro SD dans le lecteur de votre Raspberry Pi.

Connectez le câble via un câble Ethernet directement à votre Box et branchez votre alimentation Micro USB sur le port d’alimentation du Raspi.

Maintenant il suffit d’ouvrir un navigateur et de taper dans votre barre d’adresse http://pi-star qui devrait vous donner votre tableau de bord Pi-Star.

► Configuration de Pi-Star

Sur l’onglet configuration entrez le nom de l’utilisateur (pi-star) et le mot de passe (raspberry) que je vous conseille de changer plus tard.

hot-spot-1

Puisque vous êtes en « simplex Node » et que vous utilisez un MMDVMHost vous cochez ces cases. Les autres informations vous donnent des informations sur votre matériel.

hot-spot-2

J’utilise le Mode DMR, « YSF » et « YSF2DMR » donc j’ai coché ces cases. Cela rajoute des tableaux de configuration.
Sur la dernière ligne l’afficheur (l’écran) branché sur le Raspi est un « Nextion » le port est le « /dev/ttyUSB » et le Layout « ON7LDS »

hot-spot-3

Pour les configurations générales pas trop de problèmes. La fréquence de mon FTM100DE est 432 Mhz. Si vous désirez le programme dans une autre langue (plus commode), vous avez le choix dans les 20 langues proposées. N’oubliez pas à chaque tableau d’appliquer les modifications.

hot-spot-4

La configuration DMR pour la Belgique. N’oubliez pas de demander un ID pour l’utilisation du DMR à cette adresse : Register-Ham

hot-spot-5

Ici ma configuration pour le System Fusion

hot-spot-6

Pour la configuration du Pare-feu, tout est privé et Auto AP et UPNP activés

hot-spot-7

Maintenant vous pouvez utiliser le Wi-Fi et c’est plus simple, mais dans ce cas-ci j’utiliserais la prise Ethernet sur le Raspi.

hot-spot-8

Comme je vous le signalais plus haut, il est préférable de changer son mot de passe, c’est ici qu’il faut le faire et puis « confirmer ».

Nous devons maintenant l’ajuster afin d’obtenir le taux BER (taux d’erreur en bits) le plus bas. Vraiment simple à faire et je vais l’expliquer. Chaque carte MMDVM doit être réglée de manière à fonctionner parfaitement avec la radio que vous souhaitez utiliser.
Sur la page principale maintenant en français, à côté de « Console | Administration » il y a l’onglet « Expert » que vous ouvrez. Vous allez ensuite à « MMDVMHost » que vous ouvrez.
Plus bas dans le tableau « Modem » vous avez les lignes RXOffest et TXOffset.
Normalement sur la doc de votre carte MMDVM il doit être renseigné les valeurs à mettre. Si vous ne les avez pas un bon moyen de le faire est de commencer à 100 puis d’appliquer les modifications et de revenir au tableau de bord (Console) d’émettre pendant quelques secondes et après votre transmission, regardez votre taux BER et conservez en l’ajustant jusqu’à ce que vous obtiendrez le taux le plus bas (entre 0 et 0.4 %).

hot-spot-9

►Le réglage de l’écran

La dernière étape consiste à vérifier que votre écran fonctionne mais votre HOTSpot peut fonctionner sans. Il y a deux manières de connecter votre écran soit comme je vous l’ai déjà signalé grâce au convertisseur TTL/USB soit « plugant » directement votre écran sur la carte MMDVM. (cela peut entrainer des modification dans le tableau  ‘Afficheur MMDVM’)
Soit vous réalisez cette opération AVANT de mettre la carte dans votre Raspi soit à l’aide d’une deuxième carte Micro SD que vous devez formater en Fat32 et où vous téléchargerez une image .ttft
Il y a un bon groupe Facebook qui possède de nombreuses images d’écran pour toutes les tailles suivant votre écran 2.4″, 3.2″ etc.
Lorsque vous avez récupérez une image correspondant à votre écran, ouvrez l’éditeur Nextion Editor et choisissez le fichier HMI de votre ordinateur.

hot-spot-12

Vous pouvez bien sûr l’éditer à votre guise, mais pour l’instant il suffit de cliquer sur l’onglet ‘Compile’. Vous remarquerez dans ‘Output’ que la compile se fait automatiquement.

hot-spot-13Ouvrez le dossier de construction (Build folder) et votre image avec l’extension .ttft apparaitra.

Maintenant que vous avez une image copiez-la sur votre carte Micro SD. Débranchez l’écran de la source d’alimentation, insérez la carte dans le lecteur de carte du Nextion et rebrancher le uniquement le Ground et le 5V. Vous devriez voir un écran blanc avec des % qui s’affiche, c’est bon signe. Quand vous voyez « Completed » c’est terminé. Maintenant déconnectez l’alimentation et retirer la carte, puis reconnectez les 4 fils de votre écran et vous devriez voir votre image après quelques secondes.

C’est tout !

C’est un départ, faites vos propres recherches pour clarifier certaines choses car il existe sur le Web des tas de sites tous aussi intéressants et instructifs.  Néanmoins j’ai relevé deux sites pour  débuter amateurradionotes.com/pi-star et le Radio-Club de Perpignan.

Remerciements à Jean-Yves F1IZL et le support moral de Yves F4GRL

par Albert Müller | ON5AM | Twitter | Facebook


Cet article est la propriété du site ON5VL ©

4+

Post Author: Albert