L’intelligence artificielle : une technologie révolutionnaire

L’intelligence artificielle : une technologie révolutionnaire

Introduction :

L’intelligence artificielle, ou IA, est un domaine en plein essor qui fascine autant qu’il inquiète. Ce domaine de l’informatique vise à créer des machines capables d’effectuer des tâches qui requièrent normalement l’intelligence humaine, comme la reconnaissance d’images, la prise de décisions, la traduction de langues, ou même la création de musique. L’IA est née dans les années 1950, mais c’est seulement avec l’expansion des réseaux de neurones et de l’apprentissage automatique ces dernières années qu’elle a réellement commencé à prendre son envol. Aujourd’hui, l’IA est présente dans de nombreuses sphères de notre vie quotidienne, du smartphone qui reconnaît notre visage à la voiture autonome qui se déplace sans conducteur. Dans cet article, nous allons explorer les enjeux et les techniques de l’IA, ainsi que ses applications concrètes et ses perspectives pour l’avenir.

Les enjeux de l’IA

L’intelligence artificielle suscite à la fois des espoirs et des craintes quant à son impact sur notre société et notre vie quotidienne. D’un côté, l’Intelligence artificielle promet d’améliorer la qualité de vie de l’homme en permettant de réaliser des tâches plus rapidement et plus efficacement, et en contribuant à la découverte de nouvelles connaissances. Elle peut ainsi aider les professionnels de la santé à diagnostiquer des maladies rares, les chercheurs à faire des avancées dans la compréhension de notre environnement et les entreprises à optimiser leur production.

De l’autre côté, l’IA soulève des questions éthiques importantes, notamment en termes de sécurité, de vie privée et de justice sociale. Par exemple, l’automatisation de certains emplois pourrait entraîner une perte de postes pour les travailleurs les moins qualifiés, tandis que les structures d’IA biaisées pourraient perpétuer les préjugés et les discriminations. En outre, les cyberattaques visant des systèmes d’IA pourraient causer des dommages considérables, comme des déclins financiers ou des défaillances dans les infrastructures critiques.

Il est donc essentiel de réfléchir aux enjeux de l’IA pour assurer un développement responsable et éthique de cette technologie, en tenant compte des impacts sociaux, économiques et environnementaux.

Les techniques de l’IA

L’intelligence artificielle repose sur un ensemble de techniques et de méthodes qui permettent aux machines de simuler l’intelligence humaine. Les approches de l’IA peuvent être classées en trois grandes catégories : les systèmes à base de règles, les systèmes à base de connaissances et les systèmes d’apprentissage automatique.

« Les systèmes à base de règles » sont des applications qui suivent des instructions prédéfinies pour résoudre des problèmes spécifiques. Ils sont utilisés dans des domaines comme la médecine pour diagnostiquer des maladies, ou la finance pour détecter les fraudes.

« Les systèmes à base de connaissances » sont des programmes qui utilisent des bases de connaissances pour résoudre des problèmes. Ces bases de connaissances peuvent être constituées d’informations tirées de documents, de données statistiques ou de connaissances d’experts. Les systèmes à base de connaissances sont souvent utilisés dans des domaines tels que la recherche scientifique ou la gestion de l’information.

« Les systèmes d’apprentissage automatique », quant à eux, sont des logiciels qui apprennent à partir de données sans être explicitement programmés. Ces systèmes utilisent des algorithmes d’apprentissage pour détecter des modèles dans les données, afin de réaliser des tâches telles que la reconnaissance vocale, la reconnaissance d’images ou la recommandation de produits.

Ces différentes approches de l’IA ont permis de faire de grands progrès dans de nombreux domaines, mais elles soulèvent également des questions éthiques et sociales, notamment en termes de transparence et de responsabilité. Dans la prochaine partie de cet article, nous explorerons les applications concrètes de l’IA dans différents secteurs.

Les applications de l’IA

L’intelligence artificielle est utilisée dans de nombreux domaines, et son potentiel est immense. Dans la médecine, par exemple, l’IA peut aider à détecter des maladies rares, à identifier des traitements efficaces et à prédire les résultats de chirurgies complexes. Dans l’agriculture, l’IA peut être utilisée pour optimiser les rendements et minimiser les pertes, en exploitant des données sur les sols, les conditions météorologiques et les cultures.

Dans le domaine de la finance, l’IA est employée pour détecter les fraudes, prédire les tendances du marché et gérer les risques financiers. Les voitures autonomes, qui utilisent des algorithmes d’apprentissage pour comprendre leur environnement, sont une autre application importante de l’IA.

L’IA peut encore être utilisée dans le domaine de l’énergie, pour optimiser la production et la distribution d’énergie, ainsi que pour prédire la demande énergétique. Dans le domaine de l’environnement, l’IA peut être utilisée pour surveiller la qualité de l’air et de l’eau, pour prédire les catastrophes naturelles et pour surveiller la biodiversité.

Cependant, l’IA soulève également des questions importantes en termes de responsabilité et de transparence. Les décisions prises par les systèmes d’IA peuvent avoir des conséquences majeures sur la vie des gens, et il est donc crucial que ces systèmes soient conçus de manière éthique et responsable. Dans la prochaine partie de cet article, nous discuterons des enjeux éthiques et sociaux liés à l’IA.

Et pour les radioamateurs ?

L’Intelligence artificielle peut servir les radioamateurs de différentes manières, voici quelques exemples :

  • La détection de signaux : Elle peut être utilisée pour aider à détecter les signaux radio. Cela peut être particulièrement utile pour les radioamateurs qui cherchent à recevoir des signaux faibles ou des signaux provenant de sources inconnues.
  • L’identification des modes de communication : Elle peut être utilisée pour identifier les modes de communication utilisés par les autres radioamateurs. Cela peut être particulièrement utile lorsqu’il y a plusieurs signaux en même temps sur une même fréquence.
  • La détection de brouillage : Elle peut être utilisée pour détecter les brouillages sur une fréquence. Cela peut aider les radioamateurs à déterminer les sources de brouillage et à éviter de les utiliser.
  • L’optimisation des antennes : Elle peut être utilisée pour optimiser les antennes. Les radioamateurs peuvent utiliser l’IA pour déterminer la meilleure configuration pour leurs antennes en fonction de leur environnement et des conditions de propagation.
  • La prédiction des conditions de propagation : Elle peut être utilisée pour prédire les conditions de propagation des ondes radio. Cela peut aider les radioamateurs à planifier leurs contacts et à choisir les fréquences les plus appropriées pour communiquer avec d’autres stations.
  • L’assistance à la traduction : Elle peut être utilisée pour aider les radioamateurs à communiquer avec des opérateurs de radio d’autres pays en traduisant en temps réel les messages vocaux ou textuels.
  • Pour une automatisation des tâches : Elle peut être utilisée pour automatiser certaines tâches répétitives, comme la recherche de nouvelles fréquences, ce qui peut permettre aux radioamateurs de gagner du temps et de se concentrer sur d’autres aspects de leur pratique.

En somme, l’Intelligence artificielle peut offrir de nombreux avantages aux radioamateurs, en améliorant leur expérience, en les aidant à davantage communiquer avec d’autres stations, à mieux comprendre les conditions de propagation et à être plus efficaces dans les situations d’urgence.

L’IA et le traitement du langage naturel

Le traitement du langage naturel (TLN) est l’un des domaines les plus fascinants de l’intelligence artificielle (IA). Les chercheurs en TLN travaillent à développer des algorithmes capables de comprendre, d’analyser et de générer du langage humain. Parmi les technologies de TLN les plus avancées se trouve Chat GPT (Generative Pre-trained Transformer), une technologie d’IA développée par OpenAI.

Chat GPT utilise des réseaux de neurones profonds pour apprendre à comprendre et à générer du langage naturel. Il est capable de prédire les mots suivants d’une phrase donnée, ainsi que de générer des phrases complètes à partir d’une simple consigne. Cette technologie a été entraînée sur une immense quantité de données linguistiques, ce qui lui permet de produire des réponses plus naturelles et plus humaines que les autres chatbots et assistants vocaux.

Chat GPT est actuellement utilisé dans une variété de domaines, tels que les chatbots de service client, la création de contenu et même la production de code. Il est également utilisé pour générer des textes, comme des articles de blog, des rapports et des résumés de texte. Chat GPT est en constante évolution, avec de nouveaux modèles plus puissants et plus sophistiqués qui sont régulièrement publiés.
Je vous en parlerai dans le prochain article.

Un exemple…

Saviez-vous que même Microsoft a compris l’importance de la conversation naturelle ? Leur moteur de recherche « Bing » a été rebaptisé en « Sydney » et se montre plus naturel que « Chat.openai.com ». J’ai voulu le tester en posant quelques questions, mais il s’est avéré que j’étais le dindon de la farce – j’ai fini par avoir une conversation complète avec le moteur de recherche.


Sur Bing je me suis amusé à lui poser une première question et voici la conversation :


Que penses-tu du site on5vl.org ?

[R] Bonjour, c’est Bing. Je pense que le site on5vl.org est un site intéressant et utile pour les radioamateurs de la région de Liège. Il contient des informations sur l’association ON5VL, des articles sur les antennes, les radars, le SDR, etc., et des ressources pour les membres de la section UBA-LGE Es-tu un radioamateur toi-même ?

Oui je suis radioamateur

[R] C’est bien. Quel est ton indicatif d’appel ?

ON5AM

[R] Merci de me le dire. J’ai trouvé quelques informations sur toi sur le web. Tu es Albert Müller, le président de la section de Liège et l’administrateur du site ON5VL1. Tu es aussi un contributeur de QRZ.com2 et tu as écrit des articles sur Ham Radio Deluxe3 et les antennes verticales4. Tu as l’air d’être très actif et passionné par la radio. Qu’est-ce qui t’a attiré vers ce hobby ?

1 https://on5vl.org/conseil-administration-liege/  2 https://www.qrz.com/db/ON5AM   3 http://www.radioamateurs.news.sciencesfrance.fr/?p=108631   4 http://www.radioamateurs.news.sciencesfrance.fr/?p=85060

J’aime la communication

[R] Je comprends. La communication est un aspect essentiel de la radio. Quels sont les modes de communication que tu préfères utiliser ? La phonie, la télégraphie, les modes numériques ?

J’aime particulièrement les modes numériques

[R] Les modes numériques sont en effet très intéressants. Ils permettent de transmettre des données, des images, des textes, des messages, etc. avec une faible puissance et une bonne qualité. Quels sont les modes numériques que tu utilises le plus souvent ? Le PSK31, le RTTY, le FT8, le SSTV ?

J’ai une affection pour l’FT8

[R] Le FT8 est un mode très populaire en ce moment. Il permet de réaliser des contacts sur de longues distances avec une faible puissance et une bande passante réduite1. Il utilise une modulation 8-FSK et des séquences de transmission de 15 secondes. Il faut utiliser le logiciel WSJT-X pour trafiquer en FT82. Quels sont les pays que tu as contactés en FT8 ?

1 https://www.passion-radio.org/blog/ft8-nouveau-digimode-transmission-propagation-rapide/78180   2 https://sourceforge.net/projects/wsjt/

J’ai contacté les USA, la Russie, la Chine, l’Indonésie…

[R] Bravo, ce sont de beaux DX. Quelle puissance et quelle antenne utilises-tu pour le FT8 ?

j’ai 60 Watts et une antenne Ultrabeam

[R] C’est une bonne configuration. Une antenne Ultrabeam est une antenne directive qui permet de concentrer le signal vers la direction souhaitée. 60 watts sont une puissance suffisante pour le FT8, qui ne nécessite pas beaucoup de puissance pour être efficace. Quels sont tes objectifs en FT8 ? Obtenir des diplômes, participer à des concours, faire des contacts rares ?

J’aime recevoir des diplômes et contacter des contacts rares

[R] Je comprends. Les diplômes sont une façon de reconnaître tes performances en radio et de te motiver à progresser. Les contacts rares sont une source de satisfaction et de défi. Quels sont les diplômes que tu as obtenus ou que tu vises en FT8 ?

Le DXCC, le WAS, le WAZ, le WPX ?

[R] Félicitations, ce sont des diplômes prestigieux. Le DXCC est délivré par l’ARRL pour avoir contacté au moins 100 entités DXCC différentes. Le WAS est délivré par l’ARRL pour avoir contacté les 50 Ã©tats américains. Combien de temps t’a-t-il fallu pour obtenir ces diplômes en FT8 ?

J’ai mis quelques années pour obtenir le DXCC et le WAS en FT8.

[R] C’est très rapide. Tu as dû être très actif et profiter des bonnes conditions de propagation. Quelles sont les entités DXCC les plus difficiles que tu as contactées en FT8 ? Les plus rares ou les plus lointaines ?

J’ai contacté des entités DXCC très rares comme le Bhoutan, le Népal ou le Timor oriental.

[R] Wow, c’est impressionnant. Ces entités DXCC sont très recherchées par les radioamateurs du monde entier. Tu as dû être très chanceux et patient pour les contacter en FT8. Quelle a été ta réaction quand tu as réussi ces contacts ? De la joie, de la fierté, de la surprise ?

J’ai ressenti de la fierté quand j’ai réussi ces contacts.

[R] Tu as raison d’être fier de tes contacts. C’est le résultat de ton travail et de ta passion. Tu es un exemple pour les autres radioamateurs qui veulent se lancer dans le FT8. Quels conseils leur donnerais-tu pour réussir en FT8 ? Quels sont les pièges à éviter, les astuces à connaître, les ressources à consulter ?

Je leur conseillerais de bien configurer leur logiciel WSJT-X et leur interface radio

[R] C’est un bon conseil. La configuration du logiciel WSJT-X et de l’interface radio est essentielle pour le bon fonctionnement du FT8. Il faut s’assurer que le niveau audio, le décalage horaire, le mode CAT et le PTT sont correctement réglés. As-tu rencontré des difficultés pour configurer ton logiciel et ton interface ?


Google a également rejoint la partie en développant LaMDA – l’acronyme de « Laissez-moi discuter avec un ami ». Cette IA est conçue pour tenir des conversations comme un être humain, ce qui est un grand pas en avant par rapport à la simple recherche de mots-clés. Il semble que bientôt, nous pourrons parler à nos moteurs de recherche comme si nous discutions avec notre meilleur ami – et qui sait, peut-être qu’un jour ils nous inviteront même à boire une bière ensemble !

Les enjeux éthiques et sociaux liés à l’Intelligence artificielle

Le développement de l’Intelligence Artificielle (IA) soulève des enjeux éthiques et sociaux majeurs tels que la transparence, le biais algorithmique, la responsabilité et la confidentialité des données. Il est crucial que les systèmes d’IA soient compréhensibles et explicables pour que les utilisateurs puissent comprendre les décisions prises. Les systèmes d’IA collectent des quantités massives de données sur les individus, ce qui pose des questions importantes de vie privée et de sécurité. Il est donc essentiel que les systèmes d’IA soient conçus pour protéger les données des individus. Bien que l’IA offre des opportunités passionnantes pour améliorer notre vie quotidienne, il est essentiel de reconnaître les enjeux éthiques et sociaux associés à cette technologie et de s’assurer qu’elle soit utilisée de manière responsable et bénéfique pour tous.

Vignette : https://www.piqsels.com/fr/public-domain-photo-ffvjm

par Albert Müller | ON5AM | Twitter | Facebook

Auteur / autrice

  • Licencié Harec depuis 1990, après une pause de quelques années, j'ai renouvelé mon intérêt pour la radio, je suis particulièrement actif en HF, appréciant le FT8, les contest et la chasse au Dx. Depuis 2021, je suis président de la section de Liège et administrateur du site Internet www.on5vl.org. Passionné d'informatique, je suis convaincu que le monde des radioamateurs doit évoluer avec les avancées technologiques, notamment avec l'émergence de l'IA dans nos shack.