100 ans de la premiĂšre communication transatlantique entre radioamateur

100 ans de la premiĂšre communication transatlantique entre radioamateur

L’ARRL et la RSGB parraineront conjointement des Ă©vĂ©nements pour cĂ©lĂ©brer la rĂ©alisation des communications transatlantiques par des radioamateurs il y a 100 ans.

Mais avant un peu d’histoire

Pour comprendre l’importance de cet essai transatlantique par des amateurs radio, il faut d’abord remonter Ă  dĂ©cembre 1901. À cette Ă©poque, Guglielmo Marconi signale que des signaux radio pouvaient ĂȘtre envoyĂ©s Ă  travers l’ocĂ©an Atlantique. Mais tout ce qu’il pĂ»t rĂ©aliser c’est l’envoi de la lettre « S » en code Morse. Au cours des annĂ©es suivantes, Marconi construisit une chaĂźne de stations pour communiquer avec les navires en mer. Lorsque le Titanic a coulĂ© en avril 1912, ce sont ses Ă©quipements sans fil qui ont alertĂ© les navires Ă  proximitĂ© de la catastrophe. Les stations de Guglielmo Marconi Ă©taient trĂšs coĂ»teuses Ă  installer et les communications sans fil semblaient hors de portĂ©e de la plupart des gens.

En 1921, les 9, 10 et 11 dĂ©cembre, des amateurs radio, membres Ă  la fois du Radio Club of America (RCA) et de l’American Radio Relay League (ARRL), pour la premiĂšre fois traversĂšrent avec succĂšs, l’ocĂ©an l’Atlantique Ă  l’aide de signaux en code Morse. Ils furent entendu officiellement Ă  Androssan sur la cĂŽte ouest de l’Écosse. Mais non seulement les signaux ont Ă©tĂ© entendus en Écosse, mais aussi Ă  Amsterdam aux Pays-Bas (5 800 km), en Allemagne, en France, Ă  Porto Rico, Ă  Vancouver en Colombie-Britannique au Canada, sur l’üle de Catalina en Californie et dans l’État de Washington.

liaison transatlantique
L’émetteur de 1BCG de 1921 (photo du PDF « Amateurs Span the Atlantic on Shortwave By Bruce Kelley W2ICE and Donald Hudson KA1TZR »).

liaison transatlantique
Le rĂ©cepteur de 1BCG de 1921 (photo du PDF « Amateurs Span the Atlantic on Shortwave By Bruce Kelley W2ICE and Donald Hudson KA1TZR »).

Officiellement, c’est Paul F. Godley, 2ZE, qui reçut les signaux de plus de 2 douzaines de stations de radioamateurs amĂ©ricains. Le 12 dĂ©cembre, c’est la station 1BCG dans le Connecticut, exploitĂ©e par des membres du Radio Club of AmĂ©rique qui envoya le message disant : « Nr 1 NY ck 12 Ă  Paul Godley, Ardrossan, Écosse. FĂ©licitations chaleureuses. (SignĂ©) Burghard Inman Grinan Armstrong Amy Cronkhite. »

liaison transatlantique
Photo colorisĂ©e (A.Muller) de Paul Forman Godley, 2ZE —  » Paragon Paul » qui a copiĂ© le message historique transmis par 1BCG.

Cette station Ă©mettrice « 1BCG » du cĂŽtĂ© amĂ©ricain Ă©tait situĂ©e dans une cabane en bois de 3 mĂštres sur 4 mĂštres dans le champ d’un agriculteur Ă  Greenwich dans le Connecticut. L’émetteur avait une puissance d’entrĂ©e de 990 watts, l’antenne Ă©tait en T de 30 mĂštres de long Ă  21,3 mĂštres de haut et la longueur d’onde utilisĂ©e Ă©tait de 230 mĂštres (1,3 MHz).
Cette station comptait 6 hommes : Ernest V. Amy, Armstrong, George E. Burghard, Minton Cronkhite (titulaire de la licence de station 1BCG), John F. Grinan et Walker P. Inman. Amy et Burghard.

liaison transatlantique
La cabane 1BCG et cinq des six membres d’équipage (D-g) : Amy, Grinan, Burghard, Armstrong et Cronkhite (Inman n’était pas prĂ©sent pour la photo) (photo du PDF « Amateurs Span the Atlantic on Shortwave By Bruce Kelley W2ICE and Donald Hudson KA1TZR »).

 

L’émetteur :

L’émetteur de 1BCG utilisait deux tubes UV-204 Radiotron dans un circuit oscillateur Colpitts autoexcitĂ© et autorectifiant. Afin d’éviter les inconvĂ©nients d’un oscillateur autoexcitĂ© et pour produire un signal CW pur et stable, un oscillateur simple UV-204 a Ă©tĂ© couplĂ© directement Ă  trois autres UV-204 en parallĂšle pour l’amplificateur de puissance. Un groupe Ă©lectrogĂšne fournissait 2 000 V dC pour la tension de la plaque.

liaison transatlantique
La rĂ©plique de l’émetteur, qui servit le 11 dĂ©cembre jusqu’au 15 dĂ©cembre 1996, vers 1815 kHz, signant 1BCG (photo du PDF « Amateurs Span the Atlantic on Shortwave By Bruce Kelley W2ICE and Donald Hudson KA1TZR »).

L’antenne :

L’équipe a construit une antenne en T avec une cage horizontale plate de 30 mĂštres composĂ©e de deux sections, chacune de 15 mĂštres de long. Elle Ă©tait composĂ©e de 14 fils de bronze phosphoreux toronnĂ©s qui Ă©taient Ă©galement espacĂ©s autour d’arceaux mĂ©talliques de 46 cm de diamĂštre et connectĂ©s Ă  partir du point central avec une « échelle Ă  grenouille »  verticale de 21 mĂštres. Ils ont Ă©galement construit un contrepoids composĂ© de 30 fils radiaux, chacun de 18 mĂštres de long. Les radiales s’étendaient d’un point commun central, Ă  une hauteur de 2,1 mĂštres au-dessus du sol. Pour rĂ©duire les effets de rĂ©sonance, le contrepoids avait de part et d’autre 15 fils en forme d’éventail.

liaison transatlantique
L’antenne d’émission de 1BCG (photo du PDF « Amateurs Span the Atlantic on Shortwave By Bruce Kelley W2ICE and Donald Hudson KA1TZR »).

Les essais de communications transatlantiques Ă©taient organisĂ©s en AmĂ©rique par l’American Radio Relay League et en Europe par la Wireless Society of Great Britain, et un ComitĂ© français rassemblant les reprĂ©sentants des trois sociĂ©tĂ©s existantes : la SociĂ©tĂ© des Amis de la TSF, la SociĂ©tĂ© d’Études de TSF et le RadioClub de France. Le prĂ©sident du comitĂ© français Ă©tait le Dr Pierre CORRET, le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral en Ă©tait P. Hemardinquer.

[En 1922 un seul Français, Mr. LĂ©on Deloy, rĂ©ussit non seulement Ă  recevoir des Ă©missions, mais aussi Ă  ĂȘtre entendu Outre-Atlantique. La longueur d’onde qu’il utilisait Ă©tait de
190 mĂštres et la puissance d’un kilowatt]*. La station se trouvait, dans un grand immeuble appelĂ© « Les Hautes Roches », presque en haut du Mont Boron Ă  l’est de Nice.
[Mais de nombreux brouillages rendaient les communications assez prĂ©caires. Mr. Deloy rĂ©solut alors de faire usage d’une longueur d’onde plus courte encore. Sur une longueur d’onde de 100 mĂštres, il eut la surprise, aprĂšs avoir communiquĂ© trĂšs facilement avec un amateur de Marseille, puis un amateur d’OrlĂ©ans, de surprendre le fragment d’un concert Ă©mis sur 100 mĂštres Ă  Pittsburg (USA).]* La liaison Ă©tait Ă©tablie !

liaison transatlantique
 LĂ©on Deloy 8AB Ă  l’hĂŽtel « Les Hautes Roches » Ă  l’est de Nice.

Les premier poste avait Ă©tĂ© installĂ© le 24 novembre 1921 ; il comportait une lampe de rĂ©ception type TM, la manipulation se faisait Ă  la base de l’antenne ; la tension d’alimentation fut Ă©levĂ©e de 250 Ă  500 volts ; Trois transfos en sĂ©rie donnaient 3 000 volts. La tension fut portĂ©e Ă  5 000 volts par l’addition d’un transformateur Ferrix de 2 000 volts.

Ce projet d’essai transatlantique, conçu par des radioamateurs, a prouvĂ© que mĂȘme avec un Ă©quipement modeste, l’ocĂ©an Atlantique pouvait ĂȘtre traversĂ©, ouvrant ainsi des communications amĂ©liorĂ©es Ă  de nombreuses autres fins. À la suite de ce projet, au cours des 100 derniĂšres annĂ©es, de nombreux expĂ©rimentateurs et inventeurs se sont concentrĂ©s sur l’amĂ©lioration continue des technologies et des appareils sans fil. Un rĂ©sultat direct actuellement de cette invention est les tĂ©lĂ©phones intelligents, les montres intelligentes, les tĂ©lĂ©viseurs intelligents, les routeurs Internet sans fil, les dispositifs de suivi GPS, qui dĂ©pendent tous des technologies sans fil. Ces pionniers d’il y a 100 ans n’auraient jamais pu imaginer la façon dont la sociĂ©tĂ© a Ă©tĂ© activĂ©e et transformĂ©e par le sans-fil !

En décembre 2021

L’ARRL et l’RSGB activeront des stations d’évĂ©nements spĂ©ciaux sur 160 mĂštres pendant 6 heures (de 2 h – 8 h UTC) le 12 dĂ©cembre pour la fĂȘte du centenaire transatlantique.

Elles organisent également un contest international sur les bandes HF pour commémorer les essais transatlantiques organisés entre 1921 et 1923.
Le Marathon Transatlantique du Centenaire aura lieu en dĂ©cembre 2022. L’objectif sera de marquer ces Ă©vĂ©nements historiques en encourageant tous les radioamateurs.

— Le RSGB activera GB2ZE depuis l’Écosse, avec une Ă©quipe du groupe GMDX. Il remettra un quaich — un gobelet traditionnel Ă©cossais reprĂ©sentant l’amitiĂ© — aux premiĂšres stations Ă  avoir nouĂ© des contacts avec W1AW et GB2ZE lors de la soirĂ©e spĂ©ciale QSO. Un certificat commĂ©moratif sera disponible aussi en tĂ©lĂ©chargement.

— L’ARRL activera W1AW. Les stations fonctionneront uniquement en CW. Si la propagation transatlantique se maintient, les stations pourront continuer Ă  fonctionner au-delĂ  de 8 h UTC.

L’ARRL et le RSGB ont dressĂ© une liste de stations et de groupes qui organisent Ă©galement des Ă©vĂ©nements et des activitĂ©s pour cĂ©lĂ©brer ces 100 ans de communication transatlantique des radioamateurs. Pour plus d’informations, visitez arrl.org/transatlantic et rsgb.org/transatlantic-tests. Les sites incluent Ă©galement des liens vers de nombreux articles et prĂ©sentations prĂ©cĂ©demment publiĂ©s couvrant les tests historiques.

D’autres Ă©vĂ©nements et commĂ©morations comprennent :

  • Radio Club of America (RCA) organisera la « Transatlantic QSO Party », du 13 au 14 novembre de 12 h Ă  4 h (UTC) (16 heures au total).
  • Les stations entrant en contact avec la station commĂ©morative Hiram Percy Maxim, W1AW, entre le 11 dĂ©cembre 2021 et le 31 dĂ©cembre 2022, sont Ă©ligibles pour recevoir une QSL commĂ©morative W1AW. Ces QSL seront envoyĂ©es via le Bureau.
  • Le contets 2021 ARRL 160 mĂštres, de  22 h (UTC) le 3 dĂ©cembre au 5 dĂ©cembre 15 h 59 (UTC). Ce concours de 42 heures, uniquement en CW, est trĂšs similaire aux tests transatlantiques originaux du dĂ©but des annĂ©es 1920.
  • Le RSGB prĂ©voit d’activer l’un des indicatifs d’appel d’origine utilisĂ©s dans les tests transatlantiques, avec jusqu’à sept prĂ©fixes diffĂ©rents du Royaume-Uni et des dĂ©pendances de la Couronne. Recherchez G6XX (Angleterre) ; GD6XX (Ăźle de Man) ; GI6XX (Irlande du Nord) ; GJ6XX (Jersey) ; GM6XX (Écosse) ; GU6XX (Guernesey) et GW6XX (Pays de Galles).
  • ÉvĂ©nement spĂ©cial GB1002ZE, du 1er au 26 dĂ©cembre 2021.
  • Le Crocodile Rock Amateur Group (CRAG) basĂ© prĂšs d’Ardrossan, en Écosse, activera la station spĂ©ciale GB1002ZE.
  • Le RSGB encourage les stations au Royaume-Uni et les dĂ©pendances de la Couronne Ă  ajouter le suffixe « /2ZE » Ă  l’indicatif d’appel normal de leur station tout au long de la pĂ©riode, comme autorisĂ© par le rĂ©gulateur britannique Ofcom.

Renseignements

https://www.radioclubofamerica.org

http://arrl.org/transatlantic

Littératures pour cet article

* Article signĂ© ‘Georges Renaud’ dans « L’Éclaireur de Nice » du 26 dĂ©cembre 1923. © ON4PS Juin 2014.

https://www.radioclubofamerica.org/docs.ashx?id=845784

http://www.on4mns.be/documents/grandes_dates_du_radio_amateurisme.pdf

http://bts.uba.be/articles_pour_site_web/la_premiere_liaison_transatlantique_sur_ondes_courtes.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_radio

https://rsgb.org/main/activity/transatlantic-tests/

par Albert MĂŒller | ON5AM | Twitter | Facebook

Auteur / autrice

  • LicenciĂ© Harec depuis 1990, aprĂšs une pause de quelques annĂ©es, j'ai renouvelĂ© mon intĂ©rĂȘt pour la radio, je suis particuliĂšrement actif en HF, apprĂ©ciant le FT8, les contest et la chasse au Dx. Depuis 2021, je suis prĂ©sident de la section de LiĂšge et administrateur du site Internet www.on5vl.org. PassionnĂ© d'informatique, je suis convaincu que le monde des radioamateurs doit Ă©voluer avec les avancĂ©es technologiques, notamment avec l'Ă©mergence de l'IA dans nos shack.